Les enjeux en matière d’égalité des femmes et les élections

Les services de santé mentale et de toxicomanie, l’accès à la justice, l’élimination de la pauvreté et la prévention de la violence contre les femmes et les enfants : voilà les points à propos desquels Diane Kays, nouvelle présidente du Conseil consultatif sur la situation de la femme de l’Î.‑P.‑É., encourage les femmes à poser des questions aux candidats durant la campagne électorale à l’Île cet automne.

Madame Kays a également affirmé que les mesures prises pour atteindre une situation économique plus égale pour les femmes et par le fait même réduire la pauvreté – voire progresser vers son élimination – sont aussi un point important pour les femmes.

La présidente du Conseil consultatif a aussi profité de l’entrevue pour attirer l’attention sur le manque d’accessibilité au système de justice auquel doivent faire face les femmes. « On entend bien sûr par là l’accès à l’aide juridique, mais aussi à des options en cas de violence familiale, surtout à un tribunal s’occupant des causes de violence familiale, a expliqué madame Kays. On trouve déjà ce genre de tribunal ailleurs au Canada, il existe donc des modèles. »

Par la suite, madame Kays a affirmé qu’il était important que le gouvernement accroisse le financement des services de prévention et d’aide en matière de violence envers les femmes et les enfants. « Je sais que le gouvernement en a déjà fait beaucoup dans ce domaine, mais les services ont quand même besoin d’un plus grand financement », a souligné madame Kays.

Le guide des élections du Conseil consultatif sur la situation de la femme, Enjeux en matière d’égalité, discute des enjeux mentionnés ci-dessus ainsi que d’autres enjeux. Il est disponible en français et en anglais sur le site du Conseil à www.gov.pe.ca/acsw ou au 902-368-4510. Une vidéo de l’entrevue, faite en anglais, avec madame Kays est également disponible sur le site Web.

Madame Kays a terminé en demandant au gouvernement de privilégier la prévention : « Je tiens à souligner que je sais que les ressources financières n’abondent pas – nous le savons tous. Il y a un manque de fonds, on se le fera dire et redire. Toutefois, peu importe les fonds disponibles, peu importe le ministère ou peu importe l’enjeu, je conjure le gouvernement de toujours garder des fonds pour la prévention, que ce soit dans le domaine de la santé, de la justice ou de la violence envers les femmes. »

Madame Kays demande également au prochain gouvernement d’examiner le système dans son ensemble au lieu d’y aller cas par cas. « Certaines provinces ont appris par leurs erreurs. Elles ont investi des millions, voire des milliards de dollars puis elles se sont rendu compte que c’était le système qui avait des failles. »

Pour conclure, les promesses électorales peuvent nous offrir l’occasion de changer les choses et selon madame Kays, « c’est une occasion cruciale et une excellente occasion de bien faire les choses. »

Le Conseil consultatif sur la situation de la femme encourage les Insulaires à jeter un coup d’œil au guide des élections, Enjeux en matière d’égalité, et à poser des questions sur les enjeux en matière d’égalité des femmes aux candidats électoraux.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: