Facing Facts About Violence – Examinons les faits

French text follows.

Facing Facts About Violence: 2010 Purple Ribbon Campaign Against Violence

CHARLOTTETOWN, November 25, 2010 — Face facts, warned the PEI Advisory Council on the Status of Women at the launch of the annual Purple Ribbon Campaign Against Violence today in Charlottetown. According to the Council, the facts about violence show that violence and abuse take root in the many types of inequality in our society.

“Each year, we ask people to wear purple ribbons between November 25, the UN’s International Day for the Elimination of Violence Against Women and December 6, Canada’s National Day for Remembrance and Action on Violence Against Women,” says Advisory Council Chairperson Isabelle Christian.

“This year, as people wear purple ribbons, we ask them to think about what groups are at risk of violence and why. The facts show that women, children, youth, older persons, persons with disabilities, Aboriginal women and children are more at risk of violence, alongside people who are vulnerable because of their ethnicity, sexual orientation or economic status,” states Christian. “When we face the facts about violence, we can respond with effective plans and actions to stop violence,” Christian says.

The 2010 Purple Ribbon Campaign Against Violence encourages Islanders to take an active role in their communities to work against violence and to commemorate those who have died by violence. “Groups across Prince Edward Island have taken the facts to heart and are taking action,” Christian says.

“They are organizing groups, such as SAVE (Students Against Violence Everywhere) at high schools and UPEI. They are organizing memorials in English and in French in Summerside, and in English in Charlottetown, O’Leary, and Montague. They are sponsoring Silent Witness displays at Holland College, and advocacy events such as Take Back the Night and Freezing for Warmth in Charlottetown. These activities show a great will in the community to put an end to violence and address its causes.”

Volunteers from across the Island pinned purple ribbons to over 20,000 information cards in English and French for distribution to schools, churches, government employees, and the general public. Cards and purple ribbons are available free of charge from the PEI Status of Women office at 368-4510.

More information about the 2010 Purple Ribbon Campaign is available on the Status of Women website at http://www.gov.pe.ca/acsw or https://peiacsw.wordpress.com.  Also available are resource guides designed for teachers to use in classrooms for Grade 7 Social Studies and Grade 9 Health. The Department of Education and Early Childhood Development has been a partner in reviewing and distributing these resource guides.


La Campagne du ruban violet contre la violence 2010 : examinons les faits

CHARLOTTETOWN, le 25 novembre 2010 — Les faits sont clairs. Voilà le message qui a été souligné par le Conseil consultatif sur le statut de la femme de l’Î.-P.-É. lors du lancement de la Campagne annuelle du ruban violet contre la violence à Charlottetown aujourd’hui. Selon le Conseil, les faits au sujet de la violence démontrent que la violence et l’abus prennent racine dans de nombreux types d’inégalités qui existent dans notre société.

« Chaque année, nous demandons aux gens de porter des rubans violets entre le 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes organisée par les Nations Unies, et le 6 décembre, Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes au Canada, » explique la présidente du Conseil consultatif, Isabelle Christian.

« Cette année, lorsque les gens porteront leurs rubans violets, nous leur demandons de penser aux groupes qui risquent d’être victimes de violence et aux raisons pour lesquelles ces gens sont à risque. Selon les faits, les personnes les plus vulnérables sont les femmes, les enfants, les jeunes, les aînés, les personnes handicapées, les femmes et les enfants autochtones, ainsi que les personnes qui risquent d’être victimes de violence à cause de leur ethnicité, leur orientation sexuelle ou leur situation économique, affirme madame Christian. Lorsque nous examinons les faits au sujet de la violence, nous pouvons mettre en place des plans et des actions efficaces pour arrêter la violence. »

La Campagne du ruban violet contre la violence 2010 encourage les Insulaires à jouer un rôle actif dans leurs communautés afin de s’élever contre la violence et de commémorer ceux et celles qui sont morts de violence. « Des groupes d’un bout à l’autre de l’Île-du-Prince-Édouard ont pris les faits à cœur et sont passés à l’action, » déclare madame Christian.

« Ils organisent des groupes, tels que SAVE (Students Against Violence Everywhere) aux écoles secondaires et à l’Université de l’Î.-P.-É. Ils organisent des services commémoratifs en anglais et en français à Summerside, puis en anglais à Charlottetown, à O’Leary et à Montague. Ils parrainent des présentoirs « Témoins silencieuses » à Holland College, ainsi que des activités de promotion telles que Take Back the Night et Freezing for Warmth à Charlottetown. Ces activités reflètent une volonté indéniable de vouloir mettre fin à la violence et de s’attaquer aux causes au sein de la communauté. »

Des bénévoles d’un bout à l’autre de l’Île ont attaché des rubans violets à plus de 20 000 cartes d’information bilingues qui seront distribuées dans les écoles et les églises, ainsi qu’aux employés du gouvernement et au public. Les cartes et les rubans violets sont disponibles gratuitement au bureau du Conseil consultatif sur le statut de la femme de l’Î.-P.-É. Vous n’avez qu’à composer le 368-4510.

Il est possible d’obtenir plus de renseignements sur la Campagne du ruban violet 2010 sur le site Web du Conseil consultatif sur le statut de la femme à l’adresse http://www.gov.pe.ca/acsw ou encore à l’adresse https://peiacsw.wordpress.com. Les enseignants peuvent aussi se procurer des guides de ressources pour utiliser dans leurs cours de sciences humaines de 7e année et leurs cours de santé de 9e année. Le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance a collaboré à la révision et à la distribution de ces guides de ressources.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: